Reunion publique à Bronvaux, dans ce petit village de gauche où les habitants sont venus nous faire part de leur inquiétude quant au programme de Macron, notamment concernant la hausse de la CSG qui risque de frapper de plein fouet 9 millions de retraités et ce à partir de 1200 euros par mois.

Or, ce n’est pas à la CSG de financer les incuries du programme de Macron et sa réforme de l’assurance chômage.